Rencontre avec la créatrice de Minikan

Coucou les amis,

Le premier article découverte de l’année 2018 hihi.

Nous avons eu l’occasion de rencontrer la créatrice de la marque Minikan. Elle crée des vêtements fait-main à partir de tissus qui sont des collections exclusives produites en séries limitées en Côte d’Ivoire.
Sans plus attendre, voici la petite interview 😉 . 

Minikan est une marque de prêt-à-porter d’une africanité moderne et urbaine. Elle puise son inspiration dans les traditions, les vêtements Minikan sont le fruit de deux origines, française et ivoirienne. Toutes les femmes sont des créatrices dans l’âme. Minikan propose de mettre de la lumière, de la fraîcheur et de la créativité dans leurs garde-robes ; Minikan est la touche de lumière africaine que l’on pourra porter comme pièce maîtresse d’une tenue, ou accent à marier avec une de ses tenues habituelles.

  • Qui es-tu?

Je suis la créatrice des vêtements de la marque Minikan qui est mon 3 ème prénom, donnée par ma mère baoulé qui signifie « petite maman ». Je suis née d’un père français et d’une mère ivoirienne, à Abidjan (Côte d’Ivoire) où j’ai passée mon enfance et mon adolescence. Après l’obtention d’une licence en Sciences de l’Information à Paris, je me consacre aujourd’hui à la création de vêtements mêlant inspirations issues de la culture ivoirienne et savoir-faire français dans la couture.

  • Comment pourrais-tu décrire Minikan en 3 mots?

Les trois mots qui définiraient le mieux Minikan sont : Transmission, Tendresse et Modernité.

  • Comment as-tu eu l’idée de créer la marque?

Depuis ma tendre enfance, j’ai été imprégnée de par mon père et ma mère, de mes deux cultures française et ivoirienne, avec les voyages entre Paris et Abidjan tous les ans. Lors de mon emménagement en France, à 18 ans, et pendant toute ma licence, j’étais tout de même en manque de quelque chose, puisque je n’avais plus que le côté français de mes origines, et quand je rentrais en vacances, je ne voulais plus revenir. Le moyen pour moi de garder un lien constant avec mon pays natal a été d’en glorifier la culture. Ma mère m’y a beaucoup aidée car elle avait un magasin de pagnes (tissus africains), où elle vendait des pagnes hollandais, des pagnes binta, du véritable wax, des pagnes kita (le tissu traditionnel baoulé), une effervescence de couleurs, de douceurs et de senteurs. J’allais souvent m’y asseoir pour accueillir les clients ou sélectionner les pagnes que je voulais me faire coudre en robes, et autres jupes et pantalons par des artisanats locaux. Et j’avais tellement d’idées… J’adore dessiner depuis le collège, je me suis rendue compte que c’était une véritable passion, alors je me suis naturellement demandée comment allier mes passions pour le dessin, la mode et les pagnes afin d’en faire un métier qui me permettrait de me lever avec le sourire tous les matins. J’ai pris au pied de la lettre la citation de Conficus « Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. » J’ai toujours été animée par la conviction profonde de vivre avec la volonté du cœur. C’est de là qu’est née l’idée de réaliser des vêtements en wax que je créerais moi-même, du dessin au choix des couleurs en passant par l’assemblage des vêtements. Afin de partager cet amour des belles pièces et des beaux pagnes. J’ai alors décidé en parallèle de mon métier dans l’évènementiel de prendre des cours de couture, afin d’entrer en action. Mon troisième prénom s’est naturellement dessiné comme le nom de ma marque.

  • Quelle est la particularité de la marque?

Minikan, ce sont des pièces fait-main à partir de tissus qui sont des collections exclusives produites en séries limitées en Côte d’Ivoire.

  • Pourquoi le nom Minikan ?

Minikan vient de la langue baoulé (la plus grande des 60 ethnies de Côte d’Ivoire) et signifie «petite maman». Ce prénom cristallise la transmission et la tendresse du lien sacré mère-fille. En les prénommant Minikan, les mères désignent leurs propres filles comme leurs aînées à venir. Car lorsque ce sera au tour de la fille de s’occuper de sa propre mère devenue vieille, elle deviendra ainsi la « petite maman » de sa « grande maman ». En Côte d’Ivoire, le modèle de la mère maternante mais affirmée, responsable et entreprenante, joue un rôle primordial lors du passage de la petite fille à la femme. Ce modèle inspire directement les pièces de la marque ; robes, jupes et chemisiers féminins et colorés en tissus wax, tissus bogolan et kenté.

  • Comment se procurer les pièces ?

La marque de prêt-à-porter Minikan a été lancée via une boutique en ligne (www.minikan.co) le 17 juin 2017. Pour l’instant, les pièces sont disponibles en livraison partout dans le monde. Nous sommes actuellement en discussion pour proposer des points de vente physiques à notre clientèle prochainement.

Nos looks :

Nous portons des tops issus de la première collection de la marque.
C a associé ton top avec une jupe et des escarpins ZARA. G, quant à elle, porte un pantalon ASOS, des escarpins ZARA et un sac MANGO.

Que pensez-vous de nos tenues ?

Be Golden, Stay Connected,

Golden Connexion

Merci à Billiko pour ces photos (Instagram)

Golden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de MinikanGolden Connexion : rencontre avec la créatrice de Minikan

2 Commentaires sur cet article.

  1. Dairing Tia

    Hello les girls !

    Contente d’en avoir encore plus appris sur la personne derrière la marque, parce que franchement, J’ADORE ce que vous portez là !

    xoxo

    mars 13, 2018 Répondre
    • GoldenConnexion

      Hello toi,
      Nous sommes ravies 🙂
      Merci d’avoir pris le temps de te rendre sur le blog <3

      mars 21, 2018 Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.